• BO France - 22 janvier 1985

    BOX-OFFICE FRANCE -  22 JANVIER 1985
    POS FILMS ENTREES CUMULS
    1 LA CORDE RAIDE 255 525 255 831
    2 COTTON CLUB 227 301 783 928
    3 A NOUS LES GARCONS 183 068 404 849
    4 TRAIN D'ENFER 152 678 275 734
    5 SOS FANTOMES 144 372 2 316 977
    6 GREMLINS 143 498 2 928 388
    7 AMADEUS 123 747 2 550 050
    8 L'AUBE ROUGE 121 055 121 503
    9 PAROLES ET MUSIQUE 120 154 1 282 374
    10 LA 7EME CIBLE 92 907 1 021 801
    11 L'ETE PROCHAIN 82 562 177 656
    12 UN ETE D'ENFER 77 629 710 011
    13 ATTENTION LES DEGATS 75 649 992 900
    14 PHILADELPHIA EXPERIMENT 66 399 66 506
    15 KAOS 53 525 101 446
    16 ANOTHER COUNTRY 45 332 90 054
    17 MARCHE A L'OMBRE 42 522 5 457 463
    18 BRIGADE DES MOEURS 39 438 168 490
    19 BOLERO 36 414 111 824
    20 LES RIPOUX 31 672 2 511 825
    21 LES RUES DE L'ENFER 30 711 77 889
    22 STRANGER THAN PARADISE 30 484 63 608
    23 SAUVAGE ET BEAU 30 118 285 760
    24 LA VENGEANCE DU SERPENT A PLUMES 29 089 2 559 076
    25 ROBIN DES BOIS 28 084 5 952 078
    26 GLAMOUR 28 057 28 057
    27 GREYSTOKE, LA LEGENDE DE TARZAN 24 811 2 826 418
    28 TORRENTS D'AMOUR 23 232 43 451
    29 L'ANNEE DES MEDUSES 20 142 1 465 157
    30 MARIA'S LOVERS 19 843 812 822

     


  • Commentaires

    1
    Bruce
    Dimanche 3 Mai à 14:01

    "La corde raide" signe un nouveau numéro un pour Clint Eastwood après "Sudden impact" mais bien sûr ceci est dans un contexte mou pour le box office en ce mois de janvier frileux. C'est un petit série B anecdotique réalisé par un de ses potes mais l'acteur va devenir à l'occasion du festival de Cannes 1985 un réalisateur apprécié et apprécié sur le tard.

    Si on me pose la question sur le cinéma anglais des années 80 et les acteurs qui ont été révélés au cours de cette décennie je donnerai spontanément 4 noms (mais ce n'est pas exhaustif). Un des 4 a déjà eu un petit rôle dans le "Bounty" sorti en 1984 et va se faire remarquer en France un peu plus tard. 

    "Another country" bénéficie de bonnes critiques et je me souviens d'un très bel article de "Starfix" revue qui a défriché le terrain pour imposer de nouveaux noms dans le cinéma. Dans ce bon film qui traite aussi ouvertement de l'homosexualité deux acteurs tiennent l'affiche. Des deux c'est Rupert Everett qui semble s'imposer tant cela semble évident, une belle gueule, une prestance à la Bryan Ferry, le charme anglais dans toute sa splendeur, un succès international presque garanti et pourtant la carrière de Rupert va un peu végéter. C'est finalement le second qui va s'imposer au fur-et-à-mesure, en effet le discret Colin Firth que l'on découvre jeune éphèbe chevelu est le second rôle. 

    Pour le 3ème rendez-vous dans quelques mois, le 4ème joue encore à la télévision mais dans quelques temps son heure viendra.

    Le film approche les 100 000 entrées et c'est un résultat loin d'être anodin pour un cinéma anglais qui a bien du mal à s'imposer dans ces années 80. Cela va être très dur même pour les James Bond et il faudra attendre les années 90 et un flot de comédies aux succès international pour remonter la pente. Le box office anglais connait une chute dramatique. 

      • Dimanche 3 Mai à 23:40

        "La corde raide", thriller sexy dans un monde interlope de New Orleans avec Genevieve Bujold, actrice canadienne que j'aimais bien.

        Je l'avais remarquée dans "Morts suspectes" avec Richard Widmark lors d'un passage télé.

        J'étais alors persuadé qu'elle était française.

      • Rémi
        Lundi 4 Mai à 01:42

        On l'a vu dans "L'incorrigible" avec Belmondo.

    2
    Bruce
    Lundi 4 Mai à 12:01

    Geneviève Bujold découverte dans "Anne des mille jours" un film oublié aujourd'hui.

    3
    Dimanche 10 Mai à 22:16

    Je viens de revoir 35 ans plus tard "Another country". Magnifique.

    J'étais beaucoup trop jeune à l'époque pour me sentir concerné et l'apprécier à sa hauteur.

    Début 1985, je courrais les clubs branchés et les endroits interlopes parisiens alors ce film m'avait paru pâle et timoré.

    Par contre je verrai 5 fois "Maurice" quelques temps plus tard et serai bouleversé.

    On en reparlera.

     

     

      • Bruce
        Lundi 11 Mai à 00:53

        Du James Ivory. Si vous me prenez par les sentiments...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :