• BO France - 30 avril 1985

    BOX-OFFICE FRANCE -  30 AVRIL 1985
    POS FILMS ENTREES CUMULS
    1 TERMINATOR 700 829 705 681
    2 SUBWAY 262 610 1 091 699
    3 LE FLIC DE BEVERLY HILLS 172 687 2 003 640
    4 LA ROUTE DES INDES 166 550 166 751
    5 LES SPECIALISTES 132 607 4 706 026
    6 POULET AU VINAIGRE 122 361 364 413
    7 LA DECHIRURE 75 543 2 317 829
    8 LE DECLIC 75 370 199 811
    9 LES RIPOUX 74 869 4 613 989
    10 PARTIR, REVENIR 73 073 728 040
    11 LE PACTOLE 65 735 66 434
    12 AUTANT EN EMPORTE LE VENT 62 917 16 369 117
    13 HORS-LA-LOI 51 124 550 769
    14 ELECTRIC DREAMS 50 327 127 986
    15 LIBERTE, EGALITE, CHOUCROUTE 43 572 43 810
    16 AMADEUS 39 490 3 582 090
    17 MATA HARI 38 430 38 430
    18 2010 34 447 469 603
    19 LE KID DE LA PLAGE 31 064 84 375
    20 LA BELLE ET LE CLOCHARD 30 957 8 510 690
    21 MICKI ET MAUDE 28 475 28 481
    22 AU-DELA DES MURS 23 508 49 329
    23 ANTARCTICA 22 947 338 613
    24 BLANCHE ET MARIE 22 197 172 069
    25 PERIL EN LA DEMEURE 20 506 1 422 144
    26 FALLING IN LOVE 20 380 329 622
    27 LE COW-BOY 18 660 647 763
    28 THE BOSTONIANS 16 727 16 840
    29 LA NUIT PORTE JARRETELLE 16 568 131 684
    30 LA DIAGONALE DU FOU 14 532 201 998

     


  • Commentaires

    1
    Bruce
    Dimanche 17 Mai à 16:46

    Du lourd.

    Je me souviens lorsque Terminator obtient le grand prix du festival fantastique d'Avoriaz que Michel Blanc avait piqué une grosse colère à la télé contre le film d'une manière pas très polie. Ce film Orion (Amadeus) est réalisé par James Cameron dont personne n'a entendu le nom. Direction la Grande salle du Rex copieusement remplie d'un public jeune et fougueux pour une séance de feu dans une ambiance mémorable. Résultat des courses une salle heureuse d'avoir passé un sacré moment. Malgré un budget réduit James Cameron propose juste un classique du cinéma fantastique et une avancée majeure dans le genre. Le public ne se trompe pas et le film signe un départ massif. Alors qu'on pensait Arnold Schwarzenegger voué à jouer les Conan voilà qu'il trouve le personnage de sa vie.

    Mais ce n'est pas tout, "La route des Indes" est le dernier film du plus grand réalisateur de l'histoire : sir David Lean. Il aura fallu attendre 15 ans pour voir son nouveau film, Lean étant aussi minutieux et tatillon qu'un Stanley Kubrick. Résultat un chef d'oeuvre totalement maîtrisé bien sûr. Espérons un succès sur la longueur. Et oui, Sir Alec Guinness a un petit rôle.

    Subway et "Le flic de Berverly hills" commencent à piocher un peu. "Poulet au vinaigre" ne perd toujours pas d'entrées.

    Encore une petite reprise pour "Autant en emporte le vent" au cumul impressionnant.

    Un nouveau James Ivory c'est toujours quelque chose. Pourtant "The Bostonians" est un peu ennuyeux malgré la beauté du film. Peut-être que la présence de Christopher Reeve (Superman) y est pour quelque chose, il a un petit air d'avoir un balai où je pense, une raideur un peu naturelle qui ne sied pas totalement au film. On pourra préférer "Maurice" son prochain film. Mais attention c'est quand même un beau film anglais.

    " Liberté, égalité..." est sorti le mardi. On y reviendra c'est clair. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :