• BO France - 14 août 1984

    BOX-OFFICE FRANCE -  14 AOUT 1984
    POS FILMS ENTREES CUMULS
    1 LISTE NOIRE 266 768 267 256
    2 A LA POURSUITE DU DIAMANT VERT 261 470 1 619 233
    3 HISTOIRE D'O, CHAPITRE II 134 010 134 265
    4 PINOT, SIMPLE FLIC 117 096 2 001 940
    5 LA TRICHE 116 081 129 850
    6 LES SEIGNEURS DE LA ROUTE  62 614 745 092
    7 DORTOIR DES GRANDES 61 284 61 396
    8 LE BON ROI DAGOBERT 58 091 59 585
    9 LES AVENTURIERS DE L'ARCHE PERDUE  56 540 5 496 883
    10 CANNONBALL 2 53 265 655 968
    11 VIVRE ET LAISSER MOURIR  46 405 2 881 734
    12 LES DIX COMMANDEMENTS  45 560 13 783 487
    13 FRANKENSTEIN 90 43 301 57 282
    14 FORT SAGANNE 41 505 1 961 425
    15 LA SMALA 38 650 38 650
    16 METROPOLIS  32 034 106 316
    17 LES DIEUX SONT TOMBES SUR LA TETE 31 825 5 327 470
    18 NEW-YORK, 2 HEURES DU MATIN 29 922 169 558
    19 ULTIME VIOLENCE 29 292 36 337
    20 UNDER FIRE 25 362 533 573
    21 IL ETAIT UNE FOIS EN AMERIQUE 25 279 993 847
    22 VIVE LES FEMMES 25 251 1 962 538
    23 XTRO 24 107 125 853
    24 ORANGE MECANIQUE  23 781 5 819 550
    25 TCHAO PANTIN 23 755 3 396 355
    26 L'ETE MEURTRIER 22 828 5 027 691
    27 MISSION FINALE 22 513 128 336
    28 SIEGE 21 184 21 184
    29 MIDNIGHT EXPRESS 21 123 4 666 474
    30 LES BRANCHES DU BAHUT 20 963 96 599

     


  • Commentaires

    1
    Bruce
    Vendredi 10 Avril à 13:16

    Bonjour Fabrice,

    Pas fameux ce "Liste noire" avec Annie Girardot, une sorte de remake de "tir groupé" où la grande Annie fait son possible pour rendre le film intéressant. L'actrice entre dans une période beaucoup moins favorable, cependant elle fait chuter "le diamant vert" de la première place du box office et c'est déjà cela.

    Pas mal de nouveautés. La notable selon moi est la présentation de "Metropolis" du moins ce qui en a été retrouvé du film de Lang le tout agrémenté d'une bande musicale essentiellement composée par Giorgio Moroder. Je l'ai vu dans la grande salle du Rex mais pas sur que ce soit cette semaine car j'ai aussi vu "le dortoir des grandes" au Paramount Opéra, ce qui a été mon premier et dernier film érotique vu au cinéma. Un film bien chaste avec un "s",si on compare aux canons du genre d'aujourd'hui. On ne peut pas réellement parler d'une réédition mais plutôt du Metropolis version Giorgio Moroder ( qui a débuté la musique sous le nom de "Giorgio" justement). A noter qu'il y a parfois une confusion. Si le clip du groupe Queen "radio gaga" emprunte des images au film de Fritz Lang seul Freddy Mercury figure sur la BO du film avec le titre "love kills" et si j'osais je dirai que c'est vraiment une horrible chanson comme tout l'album d'ailleurs on a connu Moroder beaucoup plus inspiré avant.  Et je me suis beaucoup  em....embêté durant le film.   

    Très intéressante l'entrée du "Roi Dagobert" dans le classement, selon encyclociné  il est sorti la semaine du 22 au 28 août 1984. Sans doute est-il d'abord sorti en région car son score est intéressant, le cas échéant. 

      • Vendredi 10 Avril à 14:15

        J'ai vu "Liste noire" par respect pour la Girardot que j'adorais mais je me suis ennuyé.

        L'actrice est fatiguée, usée. Elle se bat, se débat mais on sent que la flamme s'éteint.

        C'est curieux mais moi j'avais acheté le 45 trs de Bonnie Tyler "Here she comes" qui passait pas mal sur NRJ

        issu de la BO de Metropolis ? Je l'aime toujours d'ailleurs.

        Egalement vu et adoré "La triche" au Pathé Hautefeuille, salle que je fréquentais.

        Ce drame de moeurs gays se déroule à Bordeaux. Xavier Deluc alors blond incendiaire pas encore dans la scientologie est très crédible dans ce rôle de minet équivoque qui fait chavirer un bon père de famille.

        On a même droit à un full frontal de l'acteur pour les initiés.

        Galabru campe le patron d'un bar gay et Dupérey l'épouse bafouée dans la bonne bourgeoisie locale.

        Elle sait faire (évidemment...).

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 10 Avril à 15:35

    En juillet 84, je suis également allé voir avec un copain qui me l'avait commandé "Liquid sky" au Studio St Germain.

    Film étrange avec une très belle affiche placardée dans les quartiers branchés de l'époque (les Halles et St Germain).

    Faune new-wave totalement androgyne à l'image du film où on ne savait plus qui était garçon et qui était fille.

    Faut que j'le r'vois ce film là.

      • Vendredi 10 Avril à 22:44

      • Vendredi 10 Avril à 22:47

      • Bruce
        Samedi 11 Avril à 13:39

        Je vous avoue que c'est la première fois que j'entends parler de ce "liquid sky" et j'en connais. Vous étiez très branché en tout cas, bravo !

        Bien sur je me souviens plus du film de Yannick Bellon plus classique dans sa trame, bien que le souvenir m'en soit confus avec les années. L'affiche est moche et ne met pas en valeur les acteurs du film, le trio Lanoux - Duperey - Duluc. Je ne me souviens pas d'avoir vu le kiki de Duluc par contre souvent torse nu en bretelles façon Martin Gore de Depeche Mode, oui, on voyait surtout des fesses non ? avec un peu de chance pour moi on doit apercevoir l'opulente poitrine de Valerie Mairesse. Un casting très années 80 et une histoire confuse mais un bon Lanoux et dans mon souvenir un petit rôle pour Galabru en mode FGTH que j'ai pour ma part pas trouvé convaincant. Je savais pas que Duluc avait viré sciento...Faudrait que je le revoie en video un de ces jours.    

         

      • Bruce
        Samedi 11 Avril à 15:54

        https://www.multiup.org/fr/download/d662d47d718fc89c155149b22f6c0367/bellon83_triche.zip

        Au cas où voici le lien pour "la triche" c'est du téléchargement direct, pas d'Hadopi, c'est "sans danger" comme disait Laurence Olivier dans Mad Max.

      • Samedi 11 Avril à 16:09

        Je possède le film en très belle version .avi et me propose de l'envoyer à qui voudra le découvrir ou le redécouvrir.

        C'est selon moi un très bon polar de moeurs bien audacieux pour l'époque.

        Envoyez-moi un mail. (adresse sur accueil)

        En attendant je vais écouter Laura Branigan "Self control".

        "Oh the night is my world

        City light painted girl

        In the day nothing matters

        It's the night time that flatters"

    3
    Samedi 11 Avril à 13:55

    Je ne voudrais pas faire du outing facile mais il y a un paquet de gays mal dans leur peau (surtout aux US) qui ont viré

    sciento qui leur promettait de les "soigner" moyennant 5000 USD... fastoche !

    Comme le disait Beregovoy à l'assemblée "j'ai une liste !".  

    4
    Samedi 11 Avril à 14:05

    Je me souviens de cet été 84 où chaque soirée débutait au café Mabillon totalement gay à l'époque avant une virée au Drugstore St Germain (connu pour ses rencontres de gig bien tarifées à qui on allait remonter le moral) puis à l'Alcazar où tout était permis puis enfin vers 1h au club 18 au Palais Royal, temple des miroirs et de ma petite bande.

    On parlait beaucoup de ce film "La triche" où chacun avait bien repéré le côté pile du blond Xavier.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :